La souscription d’un contrat d’assurance-vie

Une assurance-vie est un placement financier permettant au souscripteur de faire une épargne d’argent en vue de le transmettre à un bénéficiaire suite à un événement lié à l’assuré (décès ou survie). Avec ce produit d’épargne, le souscripteur peut percevoir des intérêts sur son contrat en fonction du capital qu’il a investi.

Investir au sein du contrat : 3 formes possibles

  • Le versement initial

Cet investissement correspond au versement fait au moment de la souscription au contrat. Il peut être émis par virement, chèque ou prélèvement automatique suivant le système adopté par les compagnies d’assurance-vie.

  • Les versements complémentaires libres

Le placement de l’argent dans votre contrat d’assurance-vie peut se faire quand vous le souhaitez.

  • Les versements complémentaires programmés :

À vous de définir le montant et la fréquence de votre investissement dans votre contrat d’assurance-vie. Mensuel, trimestriel, semestriel ou annuel, le versement se fait de manière automatique grâce à un prélèvement par l’assureur sur votre compte. À tout moment, vous pouvez choisir de modifier ou d’interrompre vos versements sans laisser une incidence fiscale sur votre contrat. Aucune obligation ne concerne ce type de versement, car le souscripteur peut choisir de ne verser qu’une seule prime unique (versement initial).

Les frais

Plusieurs catégories de frais existent en matière de contrat d’assurance-vie. Il y a les frais d’entrée et les frais prélevés à chaque versement qui varient  de 0% à 5% suivant les contrats. Ensuite, vous avez à payer les frais de gestion qui constituent la rémunération de l’assureur et qui se calculent sur la totalité de l’épargne constituée. Et au final, il y les frais d’arbitrage qui sont prélevés sur le montant des sommes transférées d’un fonds à l’autre. Ils peuvent atteindre 1% des sommes arbitrées.

La gestion

Plusieurs modes de gestion sont proposés par les Compagnies d’Assurance-vie. Avec la gestion libre, selon vos objectifs de rentabilité, votre profil et votre niveau de risque, vous répartissez vous même votre épargne entre les différents supports disponibles. Vous êtes maître de votre allocation d’actifs étant donné que vous gérez votre contrat d’assurance vie en toute liberté.

Dans le cadre de la gestion pilotée, votre courtier ou votre société de gestion gère votre contrat à votre place.

​Avec la gestion sous mandat, la compagnie d’assurance vie désigne une société de gestion homologuée, celle qui se chargera de gérer votre contrat et de choisir les supports qui vont le composer.

La récupération de l’argent et la clôture du contrat

Comme le contrat d’assurance vie est un investissement qui n’est pas bloqué, le retrait d’argent peut se faire à tout moment et sous plusieurs formes : le rachat partiel (libre) ; l’avance et les rachats partiels programmés. Si vous souhaitez également clôturer votre contrat d’assurance-vie, généralement, le rachat total est indispensable. Il est aussi possible de laisser le minimum demandé par la Compagnie d’Assurances afin de conserver l’antériorité fiscale, le cas échéant, vous pouvez toujours faire un nouveau versement.