Assurance auto résiliée : que faire ? on vous explique tout !

Que faire si mon assurance auto est résiliée ?

Vous venez de recevoir une lettre de résiliation de votre assurance par votre assureur ? Cette nouvelle n’est pas très réjouissante et peut tourner au cauchemar si vous utilisez votre véhicule quotidiennement. Ne vous inquiétez pas, il existe des méthodes qui vous permettent de vous abonner à une nouvelle assurance si la première vous a été résiliée. Néanmoins, certaines conditions doivent être réunies et une vigilance maximale est attendue de votre part pour ne pas subir le même sort une seconde fois. On vous dit tout ce qu’il y a à savoir et à faire en cas d’assurance résiliée.

Pourquoi votre assurance a-t-elle été résiliée ?

Votre assureur est en droit de rompre le contrat d’assurance à tout moment si vous ne respectez pas une des clauses de ce document sacré. Pour mieux comprendre les causes qui ont pu causer votre résiliation d’assurance, nous les avons réunis dans ces quelques points importants :

  • La fin de votre contrat d’assurance : l’assureur peut décider de ne pas renouveler votre contrat d’assurance à la fin de sa durée officielle. Ceci doit être précédé par un préavis recommandé deux mois avant la fin du contrat. Il n’est pas conforme à la loi de résilier un contrat d’assurance à la fin de sa durée dans informer le client. Ceci vous laisse au moins le délai de souscrire à une nouvelle assurance avant que celle-ci n’arrive à échéance.
  • Par faute de paiement de cotisation : les agences d’assurance imposent le paiement de cotisations après la signature du contrat d’assurance. Ceci peut se faire immédiatement avec le paiement de l’assurance ou quelques jours après. Si plusieurs jours se sont écoulés sans le paiement de cette cotisation, l’assureur est en droit de résilier le contrat.
  • Une conduite excessivement dangereuse : l’assureur est en droit de résilier votre contrat d’assurance auto si vous représentez un risque pour la circulation routière. Des accidents à répétition, des infractions du code de la route ainsi que des verbalisations peuvent être responsables de la résiliation du contrat d’assurance.
  • Résiliation après un accident de la route : si vous êtes fautif de l’accident en question, l’agence d’assurance auto peut résilier votre contrat à la fin de son échéance. Ceci peut être expliqué par le danger que vous pourrez représenter pour les autres conducteurs et l’incapacité à rembourser à chaque sinistre les dégâts engendrés.
  • Fausse déclaration : il est formellement interdit de déclarer des incidents qui n’ont pas eu lieu à son assurance pour risque de subir une poursuite en justice et une résiliation immédiate du contrat d’assurance auto.

Que faire en cas d’assurance auto résiliée ?

Le problème est déjà là et vous ne savez pas quoi faire ? Il existe certaines solutions qui permettent de conduire à nouveau son véhicule en toute légalité. Vous avez la possibilité de régler votre différent avec l’assureur à l’amiable. Ceci est envisageable en cas de non paiement de factures ou des cotisations. L’agence d’assurance auto accepte généralement de renouveler le contrat si le paiement a été réglé.

Vous avez aussi la possibilité de changer d’agence d’assurance à tout moment. Que votre contrat soit résilié ou pas, il est possible d’effectuer un changement si vous jugez que ceci est nécessaire. Rien ne vous interdit de demander un contrat auprès d’une autre agence en cas d’assurance auto résiliée.

Certains conducteurs ont été victimes ou responsables de plusieurs accidents de la route successifs. Ces personnes nécessitent la souscription à un contrat d’assurance spécialisé capable de couvrir les frais de dédommagement. Des conditions sont à remplir si vous souhaitez adhérer à ce type d’assurance auto.

Si toutes ces solutions n’ont pas porté leurs fruits, il vous reste une dernière solution de secours qui pourra vous faire bénéficier d’une assurance de rechange, faire appel au bureau central de tarification.

Conduire avec une assurance auto résiliée

L’assurance auto est un papier nécessaire et de signification légale lors de la conduite. Il est interdit par la loi de conduire un véhicule sans assurance. Si vous conduisez un véhicule avec une assurance résiliée, vous risquez une lourde amende de plus de 3 500 euros en plus d’une suspension de votre permis de conduire pour une durée de 3 ans. Votre véhicule peut aussi être confisqué en cas de conduite sans assurance auto valable. Prenez donc toutes vos précautions et tâchez d’être couvert par une bonne assurance avant de reprendre le volant.