Dois-je souscrire à une assurance vie pour mes vieux jours ?

La retraite, ça se prépare. Pour cela, vous pouvez miser sur la souscription à une assurance vie. Cela vous permettra de bénéficier d’un grand nombre davantage. Lorsque vous signez pour avoir ce type d’assurance, découvrez donc ce qui se produit avant et pendant votre retraite.

Que se passe-t-il avant la retraite ?

Tout au long de la vie de votre contrat d’assurance, vous n’allez encore rien recevoir de la part de votre assureur. Par contre, les sommes que vous versez, les produits et les intérêts relevants de ces derniers sont automatiquement réinvestis dans votre contrat. En fonction de vos finances et de vos envies, sur votre assurance vie, vous pouvez réaliser des versements réguliers tous les mois, tous les trois mois ou tous les six mois. Si entre-temps, vous souhaitez quand même placer d’autres sommes d’argent, vous pouvez le faire en toute liberté. Cela fera évidemment augmenter la somme d’argent que vous allez recevoir lorsque viendra la période de votre retraite. Sachez quand même que si avant les échéances de 8 ans vous souhaitez retirer vos fonds, vous pourriez profiter d’une fiscalité plus ou moins intéressante. Bien sûr, cela dépendra surtout de la date à laquelle vous avez effectué le rachat.

Le retrait du capital d’une assurance vie

En fonction de ses souhaits, le retraité peut choisir la manière dont il récupèrera la somme qui lui est due suite à sa souscription à une assurance vie. Selon la compagnie d’assurance, ce choix devra être précisé à l’inscription ou lorsque le contrat prend fin. Ainsi, le souscripteur peut donc recevoir son argent en un seul versement, en des retraits partiels progressifs ou en une rente viagère comme un 3ème pilier. Il peut aussi encaisser le capital en règlement unique avec une partie en rente. Il est à indiquer que lorsque l’assuré récupère son capital à l’échéance, il devra choisir entre le prélèvement forfaitaire libératoire et la déclaration à l’impôt sur le revenu des produits. Si le retrait du capital se fait en rente viagère, il sera donc imposable pour partie en fonction de l’âge auquel l’assuré a effectué la récupération. Enfin, sachez que si l’assuré meurt avant ou après la fin de son assurance vie, les capitaux seront versés à ses bénéficiaires.