Comment bien choisir son livret d’épargne ?

Avec une liquidité flexible, une facilité de gestion et une fiscalité faible, le livret d’épargne demeure l’un des meilleurs placements des Français. Entre le livret A, LEP, LDD, livret jeune…, on peut vite se perdre. Or, avant d’effectuer un placement, il est essentiel de trouver le livret qui correspond le mieux à vos besoins. Voici quelques pistes pour vous aider à bien choisir un livret d’épargne.

Le livret d’épargne : comment ça marche ?

Encore appelé livret bancaire, le livret d’épargne offre la possibilité d’effectuer des transactions sur un compte d’épargne ouvert dans une banque. En plaçant de l’argent dans un livret d’épargne, vous faites une épargne qui rapportera chaque année des intérêts. La réglementation est assurée par l’État à l’exception du livret Jeune dont les intérêts sont fixés par chaque établissement bancaire.

Cette réglementation effectuée par l’État porte sur les modalités de versements, les retraits de fonds, le mode de calcul des intérêts, le taux de rémunération… Les particuliers ont toujours tendance à choisir le livret qui rapporte le plus en termes de rémunération ou de taux d’intérêt. Si beaucoup de français le considère comme encore malgré la crise comme l’un des meilleurs épargnes en 2017, c’est dû à la garantie de la disponibilité des sommes épargnées même en cas de faillite de l’établissement bancaire.

Les différents types de livrets d’épargnes

Notons qu’on distingue deux types de livrets : les livrets réglementés (livret A, LLD, livret jeune) et les livrets non réglementés (Compte sur livret Classique). Nous allons nous attarder uniquement sur les livrets réglementés dont les conditions d’éligibilité et de rémunération sont définies par l’État.

  • Le livret A constitue le meilleur livret épargne défiscalisée et accessible à tous peu importe votre âge ou votre situation fiscale. C’est le livret le plus répandu et le plus utilisé par les Français. Pour un plafond de 22 950 €, le taux de rémunération est de 0,75 %. Le taux d’intérêt est de 1,75 % en vigueur depuis le 1er janvier 2013.

 

  • Le Livret d’Epargne Populaire (LEP) avec un taux de rémunération plus élevé que le Livret A, soit 2,25 %, mais le plafonnement est fixé à 7 700 €. Ce livret concerne notamment les particuliers dont l’impôt sur le revenu est inférieur à 769 €. Le seuil de dépôt du LEP est de 30 €.

 

  • Le livret jeune est réservé pour les résidants en France de 12 à 25 ans. Son taux d’intérêt est librement fixé par les banques, mais ne doit pas être inférieur à 1,75 %. Avec un plafonnement de 1600 € seulement, il ne convient pas aux grands épargnants. Cette épargne peut constituer comme un capital de départ pour un jeune. Certaines banques n’hésitent pas à aller jusqu’à 4 % comme taux pour le Livret Jeune.

 

  • Le Livret de développement durable (LDD) : anciennement appelé CODEVI (compte pour le développement industriel) est fixé sur un plafond de 12 000 € et son taux est similaire à celui du Livret A.

choisir une forme de livret d’épargne, c’est prendre en compte le taux d’intérêt, le taux de rémunération et le plafonnement d’épargne.